Un groupe de supporters dénonce le plan de l’UEFA pour une Ligue des champions à 36 équipes

Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin
Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, qui a qualifié l’année dernière la Super League européenne de plan “honteux et égoïste”, a supervisé les propositions d’une Ligue des champions remaniée à 36 équipes.

Un groupe de soutien à la Premier League a accusé l’UEFA d’essayer de revenir à “l’idée discréditée d’une Super League européenne” avec ses plans de refonte de la Ligue des champions.

L’année dernière, une Super League européenne à 12 équipes a été annoncée.

Cependant, tous les clubs sauf trois – la Juventus, le Real Madrid et Barcelone – se sont retirés après de nombreuses protestations.

Autour du même moment L’UEFA a présenté ses plans pour une Ligue des champions remaniée à 36 équipes à partir de 2024.

La compétition élargie augmentera le nombre de matches de phase de groupes de six à dix et réservera deux places de qualification pour permettre aux clubs de s’inscrire sur la base de performances européennes historiques plutôt que de performances nationales.

Le comité exécutif de l’UEFA doit prendre une décision finale sur les plans le 10 mai, mais le réseau de la Premier League de l’Association des supporters de football a déclaré que le projet de tournoi à 36 équipes “renforcerait les clubs les plus riches, endommagerait la pyramide du football anglais et arnaquerait les fans”. .

“Nous sommes unis contre les propositions de réforme de la Ligue des champions, qui sont une tentative détournée de revenir à l’idée discréditée d’une Super Ligue européenne”, lit-on dans le communiqué du FSA Premier League Network.

“L’année dernière, ce sont nos groupes de supporters qui se sont réunis pour forcer l’effondrement de la Super League européenne. À l’époque, l’UEFA nous avait dit que les fans étaient au cœur du jeu et avait promis que les opinions des fans seraient au cœur de la décision sur la suite.

Dans le stade du Borussia Dortmund il y a une banderole contre le changement de la Ligue des Champions
Lors des quarts de finale de la Ligue des champions la saison dernière contre Manchester City, une banderole s’opposant aux réformes de la Ligue des champions était accrochée dans les tribunes du stade du Borussia Dortmund.

“Par conséquent, nous sommes maintenant confrontés avec une grande consternation à la perspective de changements dans la Ligue des champions, ce qui signifiera que de nombreux autres matches de groupe seront joués et que certains clubs entreront sur la base d’un” coefficient de club UEFA “historique de cinq ans.

“Ces propositions ne feront que creuser l’écart entre les clubs riches et les autres, tout en ruinant les calendriers des ligues nationales dans l’espoir que les supporters sacrifieront encore plus de temps et d’argent pour assister à des matchs de groupe sans signification.”

Propositions de l’UEFA “irresponsables et sans contact”

Dans le nouveau format, 36 clubs se qualifient pour une première phase prolongée, dans laquelle tous les clubs affrontent 10 adversaires de forces différentes.

Il en résulte un tableau de classement avec les huit premiers qualifiés pour la phase à élimination directe et les 16 suivants entrant dans un barrage pour déterminer les huit places restantes.

Selon sa dernière suggestion, les équipes ne pouvaient se qualifier via le coefficient que si elles terminaient juste en dehors des places régulières de la Ligue des champions, pour éviter de dépasser des rivaux qui ont terminé dans une position plus élevée.

Mais le communiqué du FSA Premier League Network a déclaré que de tels plans étaient “irresponsables et déconnectés” et qu’ils pourraient doubler le nombre de matchs à domicile en phase de groupes dans une compétition qui favorise les garçons les plus riches du continent.

“Les fans de Premier League ne veulent pas que dix matches de groupe impliquant un petit cartel de clubs riches faussent davantage l’équilibre compétitif”, ajoute le communiqué.

« Nous voulons des ligues nationales fortes et compétitives, une chance égale pour tous de se qualifier pour les compétitions de l’UEFA sur la base du mérite sportif et une répartition plus équitable de la richesse du jeu à partir des revenus générés par ces compétitions.

“L’année dernière, nous avons eu des discussions constructives avec le président de l’UEFA (Aleksander) Ceferin, qui s’est engagé à écouter les supporters dans ce processus. Notre voix commune est unifiée et notre position claire.

“Nous appelons l’UEFA à démontrer qu’elle agit dans l’intérêt de la communauté du football au sens large et de ses fans, pas seulement des quelques riches investisseurs et clubs d’État qui ont tenté de détruire le football européen il y a moins d’un an et en famille.”

Leave a Comment