Un groupe de supporters de Premier League dénonce l’UEFA à propos des propositions de réforme de la Ligue des champions

L’UEFA a été accusée par un groupe de supporters de la Premier League d’être déconnectée des supporters au sujet de leurs propositions de réforme de la Ligue des champions et d’essayer de créer une Super League par la porte dérobée.

L’instance dirigeante du football européen et son président Aleksander Ceferin ont salué les supporters pour leur rôle dans l’échec des tentatives de création d’une super ligue européenne il y a près d’un an.

Cependant, les mêmes fans estiment que les nouvelles propositions de l’UEFA visant à augmenter le nombre de matches de phase de groupes en Ligue des champions de six à dix à partir de 2024 et à réserver deux places de qualification sur la base de performances européennes historiques plutôt que de succès nationaux créent un “cartel” de les clubs riches nuiraient aux compétitions nationales.

Réseau de la Premier League de l’Association des supporters de football dit que ces propositions devraient être rejetées par l’UEFAdont le comité exécutif au pouvoir devrait prendre une décision finale sur la transformation de la Ligue des champions le 10 mai à Vienne.

“Nous sommes unis contre les propositions de réforme de la Ligue des champions, qui sont une tentative détournée de revenir à l’idée discréditée d’une Super Ligue européenne”, indique le communiqué du réseau.

“L’année dernière, ce sont nos groupes de supporters qui se sont réunis pour forcer l’effondrement de la Super League européenne. À l’époque, l’UEFA nous avait dit que les fans étaient au cœur du jeu et avait promis que les opinions des fans seraient au cœur de la décision sur la suite.

“Par conséquent, nous sommes maintenant confrontés avec une grande consternation à la perspective de changements dans la Ligue des champions, ce qui signifiera que de nombreux autres matches de groupe seront joués et que certains clubs entreront sur la base d’un” coefficient de club UEFA “historique de cinq ans.

“Ces propositions ne feront que creuser l’écart entre les clubs riches et les autres, tout en ruinant les calendriers des ligues nationales dans l’espoir que les fans sacrifieront encore plus de temps et d’argent pour assister à des matchs de groupe sans signification.”



Nous sommes unis contre les propositions de réforme de la Ligue des champions, qui sont une tentative détournée de revenir à l’idée discréditée d’une Super Ligue européenne.

Réseau de la Premier League de l’Association des supporters de football

Le comité exécutif de l’UEFA a initialement approuvé les réformes des compétitions de clubs masculins, y compris la Ligue des champions, le 19 avril de l’année dernière, mais avec très peu de fanfare ou de publicité, comme cela s’est produit dans les heures qui ont suivi le lancement de la Super League.

L’augmentation de six à dix matchs plus un nouveau tour de barrage pour déterminer huit des 16 derniers et l’inclusion de deux places de coefficient ont été approuvées à l’époque. La phase de groupes passerait de 32 à 36 équipes, toutes les équipes jouant dans une ligue majeure et affrontant d’autres équipes dans le cadre d’un «système suisse» défini.

L’UEFA a revu les plans suite à l’effondrement de la Super League mais les propositions offrent encore beaucoup trop de concessions aux grands clubs aux yeux des fans de Premier League.

Selon sa dernière suggestion, les équipes ne pouvaient se qualifier via le coefficient que si elles terminaient juste en dehors des places régulières de la Ligue des champions, pour éviter de sauter des rivaux qui terminent dans une position plus élevée, ce que les clubs de Premier League affirment avoir refusé avec véhémence.

Cependant, il est entendu que les équipes pourraient également gagner la FA Cup et se qualifier via le coefficient, contrairement aux vainqueurs de la FA Cup avec un pedigree européen inférieur.

Président de l’UEFA Aleksander Ceferin (Nick Potts/PA)

(Archives PA)

“Il est irresponsable et irréaliste d’envisager même de doubler le nombre de matchs à domicile auxquels les fans doivent assister avant le début des huitièmes de finale”, a ajouté la chaîne.

« Cela est aggravé par la crise du coût de la vie qui frappe l’Europe. De plus, nous ne voyons pas en quoi l’augmentation de l’obligation pour les équipes et les supporters de voyager en Europe est compatible avec les engagements environnementaux de l’UEFA.

“Les fans de Premier League ne veulent pas que 10 matchs de groupe impliquant un petit cartel de clubs riches faussent davantage l’équilibre compétitif. Nous voulons des ligues nationales fortes et compétitives, une chance égale pour tous de se qualifier pour les compétitions de l’UEFA sur la base du mérite sportif et une répartition plus équitable de la richesse du football provenant des revenus de ces compétitions.

“L’année dernière, nous avons eu des discussions constructives avec le président de l’UEFA Ceferin, qui s’est engagé à écouter les fans dans ce processus. Notre voix collective est unifiée et notre position claire.

“Nous appelons l’UEFA à montrer qu’elle agit dans l’intérêt de la communauté du football au sens large et de ses fans, pas seulement des quelques riches investisseurs et clubs d’État qui ont tenté de détruire le football européen il y a moins d’un an en famille.”

Les ligues européennes, l’organisme faîtier qui comprend également la Premier League, ont cherché depuis le début de la consultation à limiter l’augmentation des matchs à huit au lieu de dix et à accorder les deux places de qualification supplémentaires de la Ligue des champions aux champions nationaux, pays qui n’en ont actuellement pas ‘ t représenté en phase de groupes et non par le coefficient des clubs.

Le mois dernier, lors du Financial Times Business of Football Summit, on a demandé à Ceferin s’il voyait des parallèles entre la Ligue des champions réformée et la Super League.

“C’est une toute autre affaire”, a déclaré le Slovène.

“Ce n’est pas de la Super League. C’est n’importe quoi d’autre. Certes, il reste encore quelques points à clarifier, c’est pourquoi la décision finale n’a pas encore été prise. Mais que quelqu’un compare la réforme de la Ligue des champions à la Super League n’est pas sérieux.

Leave a Comment