Top 4 de Premier League : qui a le meilleur run-in dans la course à la Ligue des Champions ?

Les aspirations d’Arsenal à assurer le football de la Ligue des champions pour la saison prochaine ont été entachées par la défaite 3-0 de lundi soir à Crystal Palace.

Alors que les prétendants au titre de Premier League Manchester City et Liverpool sont presque certains de se qualifier, les Gunners sont l’un des six clubs en lice pour les rejoindre.

Ici, nous examinons de plus près la course pour un top quatre avant les six dernières semaines de la saison.

Chelsea (3e, joué : 29, points : 59)

Autre équipement: Southampton (a, 9 avril); Arsenal (h, 20 avril); West Ham (h, 24 avril); Everton (a, 1er mai); loups (h, 7 mai); Leeds (a, 11 mai); Leicester (h, 19 mai); Watford (h, 22 mai); Manchester United (a, à confirmer).

Malgré une victoire 4-1 à domicile contre Brentford samedi, il semble inconcevable que les champions d’Europe soient écartés. Un tampon de cinq points à la cinquième place et un match contre Tottenham ont placé les Bleus en position de force pour éviter une fin désastreuse à une saison tumultueuse. Un équilibre entre les engagements de la FA Cup et de la Ligue des champions pourrait compliquer les choses mais les hommes de Thomas Tuchel ont leur propre destin entre leurs mains, notamment en rencontrant quatre de leurs plus proches rivaux.

Tottenham (4e, joué : 30, points : 54)

Tottenham d’Antonio Conte s’est hissé au quatrième rang en battant Newcastle 5-1 (Nick Potts/PA)

(fil PA)

Autre équipement: Aston Villa (a, 9 avril); Brighton (h, 16 avril); Brentford (a, 23 avril) ; Leicester (h, 30 avril); Liverpool (a, 7 mai) ; Arsenal (d, 12 mai) ; Burnley (h, 15 mai); Norwich (a, 22 mai).

Les quatre meilleurs espoirs de Tottenham ont été radiés par beaucoup il y a moins de deux mois lorsqu’ils ont glissé à la huitième place. Mais six victoires en huit matchs depuis ont placé les hommes d’Antonio Conte en pole position pour la quatrième place. Bien qu’ils aient joué un match de plus qu’Arsenal, le derby du nord de Londres reprogrammé le mois prochain signifie que les Spurs contrôlent effectivement leur propre destin. Et à moins d’un voyage difficile à Anfield, leurs matchs restants semblent relativement bon marché.

Arsenal (5e, joué : 29, points 54)

Autre équipement: Brighton (h, 9 avril); Southampton (a, 16 avril); Chelsea (a, 20 avril); Manchester United (h, 23 avril); West Ham (a, 1er mai); Leeds (h, 8 mai); Tottenham (a, 12 mai); Newcastle (a, 16 mai) ; Everton (h, 22 mai).

La récente résurgence d’Arsenal a pris fin avec force à Selhurst Park. Mikel Arteta opère avec une petite équipe et a actuellement des options limitées à l’arrière et en attaque. Mais pour les Gunners, c’est loin d’être la fin. Affronter Chelsea, Manchester United, West Ham et les Spurs dans les 23 jours définira probablement leur saison alors qu’ils cherchent à revenir dans la compétition de clubs européens de haut niveau pour la première fois depuis l’époque d’Arsène Wenger.

West Ham (6e, joué : 31, points : 51)

David Moyes à la poursuite de la gloire de la Ligue Europa et de la qualification de la Ligue des champions (Mike Egerton/PA)

(fil PA)

Autre équipement: Brentford (a, 10 avril) ; Burnley (h, 17 avril); Chelsea (a, 24 avril); Arsenal (h, 1er mai); Norwich (a, 7 mai) ; Manchester City (h, 15 mai); Brighton (a, 22 mai).

Mis à part Chelsea, West Ham est le seul des quatre meilleurs espoirs à jongler avec l’intérêt ailleurs. À la poursuite de la gloire de la Ligue Europa, les Hammers entament leur match de quart de finale par deux matches contre Lyon jeudi. L’équipe de David Moyes n’a malheureusement pas réussi à se qualifier pour la Ligue des champions vers la fin de la saison dernière. Ils dépendent déjà des faveurs des autres pour empêcher une répétition. Étant donné que la plupart de leurs rivaux ont des jeux entre les mains, le déjà-vu semble probable.

Manchester United (7e, joué : 30, points : 51)

Autre équipement: Everton (a, 9 avril); Norwich (h, 16 avril); Liverpool (a, 19 avril); Arsenal (a, 23 avril); Brentford (h, 2 mai); Brighton (a, 7 mai) ; Crystal Palace (a, 22 mai); Chelsea (h, à confirmer).

L’incertitude continue d’obscurcir Old Trafford alors que la recherche par United d’un successeur permanent à Ole Gunnar Solskjaer se poursuit. L’entraîneur de l’Ajax Erik Ten Hag et Mauricio Pochettino du Paris St Germain restent les favoris. Le football de la Ligue des champions en ferait sans aucun doute une proposition plus attrayante pour un nouveau manager et des signatures estivales potentielles. Cependant, les cotes actuelles ne semblent pas favorables et une série de matchs nuls – neuf en tout – pourrait finalement prouver leur perte.

Wolves (8e, joué : 31, points : 49)

Les loups de Bruno Lage espèrent toujours un résultat parmi les quatre premiers (Martin Rickett / PA)

(fil PA)

Autre équipement: Newcastle (a, 8 avril); Burnley (a, 24 avril); Brighton (h, 30 avril); Chelsea (a, 7 mai); Norwich (h, 15 mai); Liverpool (a, 22 mai) ; Manchester City (h, à confirmer).

Même le fan des Wolves le plus optimiste ne rêvera probablement pas de faire ses débuts en Ligue des champions. Le score le plus bas pour un top 4 au cours des sept dernières saisons est de 66 (2016 et 2020). Les hommes de Bruno Lage auraient donc probablement besoin d’au moins six victoires sur leurs sept matchs restants – y compris des rencontres avec Chelsea, Liverpool et Manchester City – pour vraiment rivaliser. Même alors, les Wanderers pourraient encore manquer.

Leave a Comment