Les Shiels d’Irlande du Nord nuisent à la victoire de l’Angleterre en accusant des femmes «émotionnelles» | Coupe du monde féminine

Le manager de l’Irlande du Nord, Kenny Shiel, a accusé les femmes d’être “plus émotives que les hommes” pour expliquer pourquoi les équipes féminines ont concédé un deuxième but peu après un premier, après une lourde défaite qui a pratiquement garanti la qualification de l’Angleterre pour la Coupe du monde féminine.

“Cela m’a frappé dans le football féminin, comme je suis sûr que vous le savez, si vous suivez les schémas, si une équipe concède un but, elle en concède une seconde en très, très peu de temps, toujours dans tout le spectre du football féminin parce que les filles et les femmes sont plus émotives que les hommes », a-t-il déclaré. “Alors ils prennent un but qui ne rentre pas très bien.”

Son équipe en avait encaissé trois en neuf minutes contre l’Autriche vendredi, puis à la 26e minute puis quatre en 27 minutes en seconde période face à l’Angleterre.

Les commentaires ont gâché une nuit historique pour le football féminin en Irlande du Nord, qui a vu une foule record de 15 348 fans à Windsor Park.

Deux buts chacun de la prolifique ailière Lauren Hemp et de sa coéquipière de Manchester City Georgia Stanway, et un autre d’Ella Toone de Manchester United, ont conduit l’Angleterre à une victoire convaincante contre une équipe qu’elle rencontrera lors de son dernier match de phase de groupes des Championnats d’Europe en l’été.

L’Angleterre a obtenu au moins une place dans les barrages pour le tournoi de l’été prochain, mais devrait être en tête du groupe car l’Autriche devra annuler sa différence de buts supérieure de 32 si les Lionnes prennent un seul point lors de leurs deux derniers matchs de la campagne de qualification. .

L’Irlande du Nord offrirait toujours un test plus difficile que la Macédoine du Nord la semaine dernière, et pas seulement en termes de résultat 10-0. Les Lionnes ont échangé la Tose Proeski Arena presque vide pour une sortie bondée à Windsor Park, la chaleur sèche de Skopje pour un Belfast glacial, une foule record d’Irlande du Nord à pleine voix et ont affronté une équipe qui n’avait pas encaissé de but dans le première mi-temps en six matchs auparavant.

Mais il aurait été naïf de penser que l’équipe de Sarina Wiegman, sérieuse prétendante au Championnat d’Europe à domicile, ne renverserait pas une équipe de joueuses qui a entamé une carrière à temps plein de sept mois en janvier en vue d’une première apparition dans un grand tournoi international. tournoi cet été.

Pour l’équipe de Shiel, une défaite écrasante 3-1 face à l’Autriche, leur principal rival pour une place dans les barrages de la Coupe du monde 2023, a augmenté la pression la semaine dernière pour affronter l’Angleterre.

Au lieu de cela, l’Angleterre a marqué la course de la première mi-temps de l’équipe locale. C’était venu. Hemp a couru dans la surface sur la gauche avant qu’un doublé soigné avec Toone et l’ailier de Manchester City ne termine le mouvement en tirant le retour sur Jacqueline Burns et dans le coin le plus éloigné. C’était le cinquième but international de Hemp pour l’équipe senior, un total étonnamment bas étant donné qu’il a influencé l’attaque de l’Angleterre l’année dernière.

“Le résultat est excellent”, a déclaré Wiegman. “Je suis très content du 5-0. Je pensais que c’était une performance mature de notre part. Je pense que nous avons aussi dominé le match.

L’Angleterre avait apporté deux changements à l’équipe passant devant la Macédoine du Nord. La nouvelle capitaine de l’Euro, Leah Williamson, a été positionnée au centre de la défense aux côtés de Millie Bright après s’être absentée de la rencontre précédente tout en suivant le protocole de commotion cérébrale par précaution. Jess Carter, qui était intervenu aux côtés de Bright, a été transféré à l’arrière gauche à la place de Demi Stokes.

Georgia Stanway (à gauche) est félicitée par ses coéquipiers après avoir marqué
Georgia Stanway (à gauche) est félicitée par ses coéquipiers après avoir marqué Photo : Lynne Cameron/La FA/Getty Images

À la 52e minute, l’Angleterre a doublé son avance contre l’équipe qu’elle avait battue 4-0 à Wembley en octobre. L’arrière droite Lucy Bronze s’est esquivée dans la surface et a esquivé quatre chemises vertes avant de livrer un centre que Toone balayait au poteau arrière.

L’Irlande du Nord a riposté presque immédiatement alors que Lauren Wade tournait au bord de la surface avant de forcer la gardienne anglaise Mary Earps à se baisser pour parer son effort.

Wales kept alive their hopes of a Women’s World Cup qualification play-off place as Natasha Harding marked her 100th cap with a goal in a comfortable win away to Kazakhstan.

With France in charge of Group I, Wales are competing with Slovenia and Greece for second place.

Gemma Grainger’s side cantered to a 3-0 victory in Nur-Sultan as Kayleigh Green opened the scoring before Harding struck and Jess Fishlock sealed the win after the break. Harding was holding back the tears during the national anthem as she reached her century of appearances.

It took Wales until just before the half-hour mark to break the deadlock, a low strike from Green setting the visitors on their way. Sophie Ingle then hit the crossbar before Harding toasted her landmark cap, doubling the lead with a close-range finish from Ceri Holland’s cross.

Fishlock wrapped up the points with a well-taken third, opening up her body and scoring from 12 yards to leave Wales with the prospect of qualifying for their first ever World Cup.

With a play-off place the most likely path, Wales face a trip to Greece and a home tie against Slovenia in September knowing two wins would still have them in the hunt for a place at the 2023 finals in Australia and New Zealand.

A record attendance for a women’s international in Scotland watched the home side produce a much-improved performance against Spain as the visitors won 2-0. A crowd of 7,804 watched at Hampden as Scotland delivered a competitive display.

It was not until the 78th minute when Spanish captain Jennifer Hermoso scored her second goal of the game that the visitors looked comfortable.

Scotland threatened early on when Manchester City midfielder Caroline Weir got in behind but was denied by a last-ditch clearance. 

The visitors stepped things up and went ahead in the 14th minute when Hermoso netted from the spot after Nicola Docherty had conceded a penalty.

Lee Alexander made saves either side of the break and Spain had a goal disallowed for offside, while Rachel Corsie produced a couple of excellent blocks to keep the game in the balance.

Erin Cuthbert saw a deflected effort spin just wide and Martha Thomas went through but the offside flag was raised as she rounded the goalkeeper and finished.

The clincher came after Hermoso took a return pass and finished into the top corner.

The win sealed Spain’s place in the World Cup finals but Scotland remain in second spot.

“,”credit”:””,”pillar”:2}”>

Guide de démarrage rapide

Récapitulatif des qualifications pour la Coupe du monde : le Centurion Fishlock aide le Pays de Galles à gagner

Démontrer

Pays de Galles ont gardé leurs espoirs d’une place dans les barrages pour les qualifications de la Coupe du monde féminine alors que Natasha Harding a célébré sa 100e sélection en marquant dans une confortable victoire à l’extérieur Kazakhstan.

Alors que la France est en tête du Groupe I, le Pays de Galles se bat pour la deuxième place avec la Slovénie et la Grèce.

L’équipe de Gemma Grainger a galopé vers une victoire 3-0 à Nur-Sultan alors que Kayleigh Green ouvrait le score avant que Harding ne marque et que Jess Fishlock ne scelle la victoire après la pause. Harding a retenu ses larmes pendant l’hymne national alors qu’elle atteignait son centenaire de performances.

Il a fallu au Pays de Galles un peu avant une demi-heure pour franchir le blocus, un but bas de Green a mis les visiteurs sur leur chemin. Sophie Ingle a ensuite frappé la barre avant que Harding ne tombe sur sa casquette qui change la donne et a doublé l’avance avec une finition à bout portant d’un centre de Ceri Holland.

Fishlock a décroché les points avec une troisième place bien battue, ouvrant son corps et frappant à 12 mètres pour laisser le Pays de Galles avec des perspectives de qualification pour sa première Coupe du monde.

Avec une place pour les barrages comme voie la plus probable, le Pays de Galles fait face à un voyage en Grèce et à un match à domicile contre la Slovénie en septembre, sachant qu’il reste deux victoires dans la course pour une place aux finales 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Une affluence record pour un match international féminin en Écosse a vu l’équipe locale réaliser une performance bien améliorée Espagne quand les visiteurs ont gagné 2-0. 7 804 spectateurs ont regardé l’Écosse présenter un spectacle compétitif à Hampden.

Les visiteurs n’ont semblé satisfaits qu’à la 78e minute, lorsque la capitaine espagnole Jennifer Hermoso a marqué son deuxième but du match.

L’Écosse a menacé dès le début alors que le milieu de terrain de Manchester City, Caroline Weir, a pris du retard, mais a été refusé par un dégagement final.

Les visiteurs se sont améliorés et ont pris les devants à la 14e minute lorsque Hermoso a marqué sur penalty après que Nicola Docherty ait concédé un penalty.

Lee Alexander a effectué des arrêts des deux côtés de la pause et l’Espagne a été refusée pour hors-jeu tandis que Rachel Corsie a produit quelques excellents blocs pour garder le jeu équilibré.

Erin Cuthbert a vu un essai dévié qui a raté de peu et Martha Thomas est passée, mais le drapeau de hors-jeu a été hissé alors qu’elle contournait le gardien et a terminé.

Le clincher est venu après qu’Hermoso ait effectué une passe en retrait et soit entré dans le coin supérieur.

Cette victoire a assuré à l’Espagne une place en finale de la Coupe du monde, mais l’Écosse reste à la deuxième place.

Merci pour vos commentaires.

Au bout d’une heure, cependant, l’équipe visiteuse était en avance à trois reprises. La passe parfaitement pondérée et défensive de Williamson a trouvé Hemp et l’attaquant, qui a contourné Burns en une seule touche avant que le ballon ne roule dans le filet vide.

Stanway a fourni le but qui correspondrait à leur décompte de Wembley, mais c’est la course labyrinthique de Toone sur la gauche lorsque les chemises vertes ont pris du retard qui a valu le crédit, le jeune milieu de terrain de United cédant de manière désintéressée Stanway pour rentrer à la maison marteau.

“,”caption”:”Sign up to our new women’s football newsletter”,”isTracking”:false,”isMainMedia”:false,”source”:”The Guardian”,”sourceDomain”:”theguardian.com”}”>

Inscrivez-vous à notre nouvelle newsletter sur le football féminin

Stanway a marqué son deuxième moins de 10 minutes plus tard, s’accrochant dans le coin inférieur après un jeu difficile dans la surface de réparation.

“Nous devons vraiment préciser que nous ne nous attendons pas à ce que les adversaires soient à ce niveau au Championnat d’Europe”, a averti Wiegman. “Ce sera plus difficile de marquer, mais nous voyons les liens entre les joueurs et comment nous voulons jouer. Le niveau des entraînements est vraiment élevé, donc ça devient de plus en plus évident.

Leave a Comment