Les pires résultats des Big Six à l’ère de la Premier League avec Moyes, Ardiles et Walsall

Près de dix ans après son dernier titre en Premier League, Manchester United occupe la septième place du classement, avec une place en Ligue des champions qui les dépasse déjà.

Si l’équipe de Ralf Rangnick restait là où elle est, cela signifierait son pire résultat en Premier League.

Mais où se situe la position la plus basse de Manchester United aux côtés de ses rivaux ?

Planet Sport revient sur les résultats les plus bas de la ligue pour chacun des “Big 6” de l’ère de la Premier League.

Manchester United – 7e (2013/14)

La frustration de Man Utd de David Moye

Le résultat le plus élevé de cette liste, la pire saison de Manchester United en Premier League, est survenu en 2013/14 sous David Moyes.

La première saison des Red Devils sans Sir Alex Ferguson en 27 ans a toujours été destinée à être un anti-climax.

Alors que l’équipe dont Moyes a hérité n’était certainement pas la meilleure de l’histoire de United, elle comprenait toujours Wayne Rooney et Robin van Persie qui ont marqué 37 buts combinés.

Malgré le duo, United a parfois semblé tactiquement inepte sous Moyes. Ils se sont retrouvés à la 12e place après six matchs, dont une défaite humiliante 4-1 face à leurs rivaux amers Manchester City.

Ironiquement, United s’est retrouvé sous Everton, l’ancien club de Moyes, malgré le braconnage de son meilleur buteur la saison dernière, Marouane Fellaini, qui a rejoint pour 27,5 millions de livres sterling cet été.

L’ajout de Juan Mata en janvier n’a pas empêché United de réaliser son plus bas résultat depuis 1990 et Moyes a été limogé en avril tandis que Ryan Giggs a arbitré les quatre derniers matchs de la saison.

Liverpool – 8e (2011/12, 1993/94, 2015/16)

Luis Suarez Patrice Evra poignée de main Liverpool Man Utd Mar12

Liverpool a terminé huitième à trois reprises dans l’ère de la Premier League. D’abord sous Roy Evans en 1993/94 et à nouveau lors de la première saison de Jurgen Klopp avec le club en 2015/16. Le pire des trois, cependant, est survenu en 2011/12 pour Kenny Dalglish.

Cinquante-deux points ont marqué le score le plus bas depuis 1954, la moitié bleue du Merseyside menant de quatre points. Liverpool s’est fixé pour objectif de terminer en Ligue des champions avant la saison et était à 17 points de son objectif.

Le talisman Luis Suarez a été suspendu pour huit matchs après avoir été reconnu coupable d’abus raciste de Patrice Evra, tandis que les milieux de terrain Lucas Leiva et Steven Gerrard ont raté une grande partie de la saison en raison de blessures.

Ce n’était pas tout à fait sombre, cependant, alors que Liverpool est sorti victorieux de Cardiff en finale de la Coupe de la Ligue, mettant fin à une attente de six ans pour l’argenterie.

Cependant, les Reds n’ont réussi que quatre victoires en 11 matchs depuis la finale de la Coupe, avec une défaite en finale de la FA Cup en mai prouvant le dernier clou dans le cercueil de Dalglish.

Arsenal – 12e (1994/95)

George Graham Paul Merson David Davies cure de désintoxication Arsenal jan95

La pire saison de Premier League à ce jour pour les Gunners a eu lieu en 1994/95, quatre ans seulement après avoir remporté le titre de première division.

On attendait beaucoup plus d’une liste qui comprenait des Gooners légendaires comme Tony Adams, Ray Parlour et David Seaman, surtout après la victoire de la Coupe des vainqueurs de coupe en mai dernier.

Au lieu de cela, Arsenal a eu du mal en championnat et s’est trop appuyé sur les buts d’Ian Wright. Avec les blessures des principaux défenseurs, les 49 buts encaissés ont presque doublé la saison dernière.

Le milieu de terrain Paul Merson a également été écarté du terrain en raison de problèmes de jeu et de drogue.

Ajoutant aux distractions hors du terrain, le manager de longue date George Graham a quitté le club en février après avoir été reconnu coupable d’avoir reçu des paiements de transfert illégaux.

Il ne devrait pas non plus y avoir de fin heureuse pour Arsenal, car ils voulaient défendre la Coupe des vainqueurs de coupe. Un égaliseur de John Hartson a envoyé la finale contre le Real Saragosse en prolongation, seulement pour embarrasser Seaman avec un but spéculatif de Nayim et remettre le trophée à l’équipe espagnole.

Chelsea – 14e (1993/94)

Glenn Hoddle Player Manager Chelsea Mar94

Ils sont peut-être les champions d’Europe en titre, mais nous reculons de 30 ans et Chelsea n’était qu’un poste de milieu de terrain.

Après avoir passé une saison en division 2 en 1989/90, Chelsea a terminé 11e à quatre reprises et 14e à deux reprises entre 1991 et 1996.

La 14e place des Blues sous la direction du joueur-manager Glenn Hoddle en 1994 est toujours leur pire résultat de l’ère de la Premier League.

La saison a comporté une séquence de 11 victoires consécutives, tandis qu’une défaite 4-1 contre Leeds à Elland Road s’est avérée leur plus lourde défaite.

Cependant, une finale de la FA Cup contre Manchester United a assuré à Chelsea une place européenne pour la première fois en plus de 20 ans. United a remporté la finale 4-0, prolongeant l’attente de Chelsea pour un trophée majeur à 24 ans.

Le pire résultat post-acquisition de Chelsea est survenu lors de la saison 2015/16. Après avoir remporté le titre en mai dernier, Jose Mourinho a été limogé en décembre après en avoir perdu neuf lors de ses 16 premiers matchs. Guus Hiddink est revenu en tant que manager par intérim et a guidé les Bleus à la dixième place, leur pire défense de titre de l’histoire de la Premier League.

Tottenham – 15e (1993/94)

Ossie Ardiles se bat contre Tottenham 1994

Tottenham Hotspur a commencé la saison 1993/94 sous la direction de la légende du club Osvaldo Ardiles, qui en était à sa quatrième année en tant que manager. Les Spurs avaient terminé une huitième place prometteuse lors de leur première saison en Premier League, les attentes étaient donc élevées avant le premier match d’Ardiles aux commandes.

Teddy Sheringham a mené la ligne pour Tottenham, marquant neuf buts lors de leurs dix premiers matchs de la saison tandis que les Spurs ont terminé cinquièmes.

Une séquence de neuf matchs sans victoire, coïncidant avec une blessure qui exclurait Sheringham jusqu’en avril, a ensuite percé l’optimisme.

Une autre forme misérable au début de 1994, avec les Spurs perdant sept matchs à cause de l’impact, signifiait que la relégation était une proposition réaliste.

Cependant, après le retour de Sheringham dans l’équipe, les Spurs ont réussi à franchir la ligne et à terminer la saison à trois points de la zone de largage. Sheringham, bien qu’il n’ait disputé que 19 de ses 42 matchs, a terminé meilleur buteur avec 13 buts.

La saison devait prendre une tournure encore plus sombre après la fin de la campagne lorsque la FA a infligé aux Spurs une amende alors record de 600 000 £ et une déduction de 12 points pour la saison suivante pour irrégularités financières au club dans les années 1980.

Malgré la pénalité, les Spurs ont tout de même récolté 17 points par rapport à la saison précédente.

Manchester City – 3ème de Division 2 (98/99)

Shaun Goater Man City Comté de Notts Aug98

A une époque où le football anglais était dominé par l’équipe des Manchester Red, les champions actuels se sont retrouvés dans l’ancienne deuxième division.

Deux relégations en trois ans signifiaient que Manchester City était en troisième division pour la première fois de son histoire, aux côtés de Macclesfield, Chesterfield et Northampton Town.

Bien que techniquement le résultat le plus bas de cette liste, la “pire” saison de Man City leur a en fait valu un trophée. Une troisième place – derrière Fulham et Walsall – a assuré une place dans les séries éliminatoires sous Joe Royle, qui a mené son équipe à une victoire globale sur Wigan en demi-finale.

À Wembley, deux buts tardifs de Gillingham aux 82e et 87e minutes ont vu les fans de Man City se diriger vers la sortie. Cependant, Kevin Horlock leur a lancé une bouée de sauvetage à la 90e minute avant que Paul Dickov ne marque un égaliseur spectaculaire à la 95e minute pour envoyer le match en prolongation.

City a remporté la séance de tirs au but 3-1, bien que Dickov ait raté son penalty, et a obtenu des promotions consécutives la saison suivante pour mettre fin à une absence de cinq ans de l’élite.

CONTINUER LA LECTURE: Frank Lampard est-il le pire manager à avoir émergé d’une multitude d’anciens joueurs de Chelsea devenus patrons?

Leave a Comment