L’ancien Sea Devil RB Xavier Johnson de l’Université de South Alabama / Hambourg est en plein essor avec les Fundidores de Monterrey du Mexique

Le porteur de ballon Xavier Johnson profite définitivement de la vie en tant que trémie mondiale jouant au football.

Que Tampa, Floride natif est à la moitié de sa première saison avec Liga de Futbol Americano du Mexique avec le Fondateur de Monterrey et a aidé l’équipe à terminer deuxième de la saison régulière avec un seul tour à jouer.

En fait, cependant, il a commencé sa carrière internationale en L’Europe , passer la saison 2021 dans le européen ligue depuis Le football où, jouer pour le lotte de Hambourg, Il s’est précipité pour 979 verges et sept touchés, avec une moyenne de 97,9 verges au sol par match, se classant troisième de la ligue.

Il avait l’intention d’y retourner L’Europe  et avait pris des dispositions avec le Florence Guelfes de Ligue italienne de football mais a décidé à la dernière minute de rejoindre fonderie en raison d’une obligation pré-COVID.

Avant de débuter sa carrière internationale, Johnson de 5’7″ et 190 livres a connu une carrière exceptionnelle de quatre ans avec le Université du sud de l’Alabama (NCAA Div. 1) jouant dans le Conférence Sunbelt (2014-2017). Il s’est précipité pour 2 670 verges au total et 24 touchés tout en retournant 51 coups d’envoi pour 1 220 verges et deux touchés, devenant à l’époque le rusher de tous les temps de l’école.

Dans cet échange, Johnson parle de son temps en tant que joueur au niveau international et de la croissance de son équipe dans son ensemble.

AFI : Qu’est-ce qui vous a décidé à jouer au football à l’international ?

Johnson : Je voulais juste inspirer les enfants du monde entier avec mon expérience et ce que j’ai appris en jouant au football

AFI : Qu’est-ce qui vous a poussé à venir au Mexique et à devenir membre des Fundidores ?

Johnson : J’ai choisi les Fundidores parce qu’ils m’ont donné l’opportunité d’entrer et non seulement de jouer, mais aussi de jouer un rôle de leader et d’inspirer les jeunes enfants et de partager mes expériences. Je voulais jouer au Mexique parce que vivre ou visiter le Mexique a toujours été un rêve, alors j’ai eu l’opportunité et je l’ai saisie.

AFI : Qu’est devenu le contrat avec Guelfi ?

Johnson : J’ai eu des problèmes familiaux personnels qui sont apparus et j’ai décidé de rester plus près de ma famille pour qu’ils puissent venir me voir jouer.

AFI : Comment s’est-il adapté au pays ?

Johnson : C’était bon. Les gens ici sont très sympathiques, donc je l’aime jusqu’à présent.

AFI : Comment était la base de fans de Fundidore ?

Johnson : C’est vraiment bon. Je ne pensais pas que les gens soutiendraient autant le football ici, mais ils soutiennent vraiment leur équipe.

AFI : Votre équipe a obtenu une place en séries éliminatoires dans trois semaines et a obtenu un laissez-passer cette semaine. Qu’est-ce que ça fait?

Johnson : Je veux dire, ça fait du bien, mais nous n’avons pas encore atteint ce que nous essayons d’accomplir. Nous ne prenons aucune équipe à la légère et ne sous-estimons personne. Nous prenons juste un match à la fois.

AFI : Maintenant que les Fundidores sont une équipe éliminatoire, quelle équipe aimeriez-vous le plus affronter ?

Johnson : Pour être honnête, peu importe contre qui nous jouons, mais j’aimerais rejouer contre les dinosaures. Ils nous ont battus par un touché en début de saison.

AFI : Pensez-vous que votre QB, Shelton Eppler, est le MVP de la ligue ? Si oui pourquoi ?

Johnson : Oui, je pense qu’il est le MVP de la ligue. Je veux dire qu’il est un leader; il l’apporte jour après jour. Il rend tout le monde autour de lui meilleur et il a un état d’esprit gagnant.

AFI : Comment le talent après avoir joué dans la Ligue européenne de football se compare-t-il à la LFA ?

Johnson : Je dirais qu’ELF est plus fort mais LFA a aussi du talent.

AFI : Que voulez-vous faire après avoir fini de jouer ?

Johnson : Quand j’aurai fini de jouer dans environ quatre ans, je veux continuer à partager mes expériences à travers le monde et inspirer d’autres enfants.

Leave a Comment