Drew Peterson et Isaiah Mobley de l’USC envisagent de participer au repêchage de la NBA

Deux des trois meilleurs buteurs de l’USC ont choisi de participer au repêchage de la NBA au milieu d’une autre saison de bouleversements pour Andy Enfield et les Trojans, qui ont surmonté leur part de bouleversements ces dernières années.

Drew Peterson a été le dernier à annoncer son intention de quitter l’USC et a déclaré lundi son intention de participer au repêchage de la NBA, mais conserve toujours son admissibilité à revenir à l’USC cet été s’il le souhaite.

Isaiah Mobley a suivi un chemin similaire au printemps dernier, impressionnant lors du processus de combinaison du repêchage de la NBA avant de finalement décider de retourner chez les Troyens. Peterson devrait suivre le même chemin, entraînant les équipes de la NBA et recueillant les commentaires des dépisteurs avant de disputer une dernière saison à l’USC.

Pour Mobley, une saison de plus a suffi à le convaincre qu’il était temps de passer à autre chose. Le junior, qui a mené l’USC aux points (14,2 points par match) et aux rebonds (8,3 par match) la saison dernière, a annoncé samedi dans un message sur les réseaux sociaux qu’il avait l’intention d’entrer dans le repêchage et d’embaucher un agent, ce qui apporterait ses trois -année de mandat à une conclusion officielle.

Ce qui attend Peterson pendant le processus de conception est moins clair. Mais s’il décide de revenir, il sera l’un des rares de l’équipe avec 26 victoires la saison dernière.

Les attaquants Chevez Goodwin et Isaiah White avaient déjà annoncé leur plan de sortie. Depuis que l’USC a perdu face à Miami (Floride) au premier tour du tournoi NCAA, trois autres boursiers de la formation de la saison dernière – le garde Ethan Anderson et les attaquants Max Agbonkpolo et Boubacar Coulibaly – ont quitté l’équipe. Anderson et Agbonkpolo ont depuis signé avec le Wyoming.

Seul le garde Boogie Ellis reste des Trojans la saison dernière après de longues spéculations, il envisage également de quitter l’USC.

Drew Peterson de l'USC réagit après avoir raté un tir à trois points contre Miami lors du tournoi NCAA du mois dernier.

Drew Peterson de l’USC réagit après avoir raté un tir à trois points contre Miami lors du tournoi NCAA du mois dernier.

(Brynn Anderson/Associated Press)

Une classe de recrutement de haut vol classée sixième au classement général à l’échelle nationale devrait aider à apaiser certaines inquiétudes concernant le roulement de la liste de l’USC, car le centre cinq étoiles Vince Iwuchukwu et l’attaquant quatre étoiles Kijani Wright sont susceptibles d’assumer des rôles immédiats.

Cependant, beaucoup de travail devrait être effectué via le portail de transfert de la NCAA avant la saison prochaine. Enfield et son équipe ont habilement navigué sur le portail dans le passé, ajoutant des éléments clés au printemps et en été.

Peterson était l’une de ces recrues hors saison il y a deux printemps. Alors que la pandémie de COVID-19 faisait rage, l’agent de sécurité dégingandé de 6 pieds 9 pouces s’est engagé à être transféré de Rice à l’USC sans même mettre les pieds sur le campus. Depuis, il a été un rouage crucial dans l’attaque d’Enfield.

La saison dernière, il a également assumé le rôle de général au sol et initié l’offensive des Troyens en tant que meneur de facto. Peterson a récolté en moyenne 12,4 points par match la saison dernière.

Bien que sa régularité soit souvent fragile et que sa confiance ait parfois diminué, il avait tendance à réserver ses meilleures performances pour les plus grands moments.

Peterson a devancé UCLA en février avec un sommet en carrière de 27 points. Il a failli jouer à nouveau le héros lors de la défaite du tournoi USC contre Miami, marquant huit points à la dernière minute pour manquer de peu un buzzer-beater pour égaliser.

Leave a Comment