Cinq pour le premier – Un match nul sépare cinq hommes à la Coupe du monde à Meiringen

Le premier tour de la Coupe du monde 2022 s’est terminé cet après-midi après une qualification féminine exceptionnelle. La ronde féminine a non seulement propulsé Équipe Canada en demi-finale, mais a également démontré un nouveau niveau de compétition jamais vu auparavant dans le peloton féminin. S’il y a eu des surprises moins dramatiques chez les hommes, un Slovène, premier du classement, a choqué tout le monde en prenant la première place du groupe A.

Photo de Zan Lovenjak Sedar par Jan Virt

La compétition de l’après-midi a réuni 96 athlètes qui ont finalement été divisés en deux groupes distincts. Avec 48 athlètes par groupe, les participants se sont affrontés pour une place dans le top 10 dans leurs disciplines respectives. Ensemble, les 20 meilleurs athlètes, 10 de chaque groupe, se sont qualifiés pour les demi-finales.

Le Slovène Zan Lovenjak Sedar a mené le Groupe A au sommet avec cinq sommets et cinq zones en 11 essais. L’Américain Colin Duffy et l’Allemande Alex Megos ont également grimpé cinq sommets et cinq zones chacun, poursuivant la tendance au sommet des qualifications féminines. Les Japonais Tomoa Narasaki et Yoshiyuki Ogata ont mené le groupe B avec quatre sommets et cinq zones. Le Français Mickael Mawem a obtenu quatre tops et quatre zones, terminant finalement le top six avec cinq Olympiens.

Bien qu’indéniablement solide, la performance de Sedar dans les qualifications est un peu décevante. Alors qu’il a terminé troisième des Championnats de Slovénie la semaine dernière, il sera difficile de résister à la pression d’un peloton affamé en demi-finale.

Parmi les cinq meilleurs olympiens du top six des qualifications, la qualification d’Alex Megos est la plus surprenante. Megos a connu une saison difficile l’année dernière, atteignant de nombreuses demi-finales mais ne parvenant pas à s’assurer un podium en bloc. Malgré cela, Megos reste l’un des grimpeurs les plus forts au monde et sans la pression de l’entraînement olympique, il pourrait prospérer en 2022.

Alex Megos – Photo de Jan Virt

Dans cet esprit, la suppression de la pression olympique sera l’aspect le plus intéressant de l’escalade dans la série de Coupes du monde 2022. Chacun des meilleurs athlètes du monde est revenu cette année dans sa discipline préférée.

En concentrant leurs efforts, les athlètes devraient progresser rapidement dans leurs disciplines respectives tout en bénéficiant de l’entraînement de l’année précédente. Le report des Jeux olympiques a forcé les athlètes à effectuer au moins deux séries de blocs d’entraînement à haute intensité d’un an, à la fois avant la date initiale des Jeux de 2020 et l’année suivant l’événement de l’été dernier.

Cela étant dit, les Olympiens ne sont pas les seuls à surveiller au cours de l’année à venir. Le Britannique Maximilian Milne, l’Américain Ben Hanna et le Français Mejdi Schalck pourraient chacun devenir litigieux au bon tour. Schalck a fait ses preuves avec une médaille d’argent à Salt Lake l’année dernière et Milne pourrait devenir un habitué de la finale s’il ne peut produire qu’une performance constante.

Milne s’est beaucoup amélioré dans les compétitions britanniques l’année dernière et devrait être gardé à l’esprit pour ces événements à venir. De plus, il convient de noter que le champion du monde en titre Kokoro Fujii pourrait provenir d’une modeste 17e place pour conquérir la première place lors des rondes suivantes de bloc dur. Il convient également de mentionner qu’Ondra n’était pas présent lors de l’ouverture de la saison de cette année.

Max Milne – Photo de Jan Virt

Les demi-finales masculines débuteront le dimanche 10 avril à 17 h 00 HNE. Les demi-finales féminines auront lieu demain, le 9 avril à 17 h 00 HNE. Regardez les demi-finales féminines ci-dessous.

Hommes qui accèdent aux demi-finales

1 – Zan Lovenjak Sudar (SLO)

1 – Tomoa Narasaki (JPN)

3 – Colin Duffy (États-Unis)

3 – Yoshiyuki Ogata (JPN)

5 – Alex Megos (ALL)

5 – Michael Mawem (FRA)

7 – Maximilien Milne (GBR)

7 – Grégory Vezonik (SLO)

9 – Paul Jenft (FRA)

9 – Ben Hannah (États-Unis)

11 – Mejdi Schalck (FRA)

11 – Keita Dohi (JPN)

13 – Manuel Cornu (FRA)

13 – Nicolai Uznik (AUT)

15 – Gholamali Baratzadeh (IRI)

15 – Anze Peharc (SLO)

17 – Kokoro Fujii (JPN)

17 – Tomoaki Takata (JPN)

19 – Jernej Kruder (SLO)

19 – Nicolas Collin (BEL)

Image vedette de Colin Duffy par Jan Virt.

Leave a Comment